top of page

Les OKR au service d'une vision ambitieuse : l'exemple de Keyrock


La première fois que j'ai rencontré Kevin de Patoul, CEO de Keyrock, c'était lors d'un sympathique échange entre expert OKR et utilisateur OKR, sous l'égide du Réseau Entreprendre Bruxelles.

Plus d'un an plus tard, Kevin faisait appel à nos services afin de bénéficier d'un avis extérieur sur leur manière d'utiliser les OKR. Voici le récit de l'expérience OKR chez Keyrock.


DOKR (Thomas Dusart) : Comment as-tu entendu parler pour la première fois des OKR ?


Kevin de Patoule (KdP) : C’est en lisant le livre de John Doer. On était dans un moment de croissance avec Keyrock et on souhaitait trouver une manière de mieux aligner le travail des différentes équipes.


DOKR : Comment as-tu découvert ce livre ?


KdP : Je me suis fait une liste de bouquins de management et de gestion à lire et dès que j’entends parler d’un livre intéressant, je l'y ajoute. C’est comme cela que j’ai lu ce livre et que je suis rentré en contact avec les OKR.


DOKR : Quand avez-vous commencé les OKR chez Keyrock SA ?


KdP : On a commencé les OKR début 2021.


DOKR : Pourquoi avez-vous commencé les OKR ? A quels problèmes souhaitiez vous répondre avec cette méthodologie ?


KdP : Nous voulions aligner notre stratégie avec les différentes équipes. Elles grandissaient vite et on voulait s'assurer que tout le monde chez Keyrock avait bien en tête nos principales priorités, sous forme d'objectifs clairs et alignés. On peut travailler dur, mais si on ne pousse pas tous dans la même direction, on n'avance pas aussi vite qu'on le pourrait.


On voulait s'assurer que tout le monde chez Keyrock avait bien en tête nos principales priorités, sous forme d'objectifs clairs et alignés

La transparence sur le travail de tous et sur leurs objectifs a également été une des raisons de commencer la méthodologie OKR.


DOKR : Comment avez-vous commencé les OKR chez Keyrock ? Seuls ou accompagnés ?


KdP : On a commencé seuls, pendant 2 ans, je pense.


DOKR : quels principaux problèmes avez-vous rencontrés dans l’implémentation initiale des OKR ?


KdP : les principaux problèmes qu'on a rencontrés ont été :

  • De trouver le bon nombre d'OKR par équipe, ni trop ni trop peu

  • De fixer les objectifs à la bonne fréquence et aux bons niveaux de l'organisation

  • D'informer tout le monde des objectifs des autres équipes

  • De mesurer les objectifs avec les bons KR

DOKR : Pourquoi avez-vous fait appel au coaching / training / consulting de DOKR ?


KdP : On faisait des progrès, mais certains aspects de la méthodologie OKR restaient des points d'achoppement qui ne s'amélioraient pas vraiment. Je trouvais qu'on était un peu juge et partie dans le processus OKR. C'est en effet compliqué de trouver des solutions à un problème quand on est aussi potentiellement une partie de la cause du problème. C'est là qu'avoir avoir de l'aide externe prend tout son sens.


DOKR : Quels ont été, à ce stade, les bénéfices apportés par la collaboration avec DOKR ?


KdP : Honnêtement, cette collaboration a bien répondu à nos attentes. Le premier gros changement qui en a résulté a été la modification de la cadence OKR. Avant, nous avions des OKR trimestriels d'entreprise, sur lesquels s'alignaient les OKR trimestriels des départements. Le rythme, au niveau des OKR d'entreprise, était trop soutenu. Avec DOKR, nous avons travaillé sur des objectifs d'entreprise à long terme, que nous avons déclinés en OKR annuels, toujours au niveau entreprise. Ils servent désormais de base aux équipes pour définir leurs OKR trimestriels, en toute autonomie. Ce changement de design OKR a été très positif et bénéfique.


J'ai personnellement beaucoup aimé l'accompagnement de DOKR lors des workshops de définition de ces objectifs et des KR. DOKR nous a apporté des clés de lecture différentes, ainsi que des trucs et astuces. Cela a vraiment aidé toutes les équipes dans la formulation des OKR.


DOKR : Combien de personnes sont impliquées dans la méthodologie chez Keyrock ?


KdP : les 10 équipes de Keyrock sont impliquées dans les OKR, soit environ 150 personnes.


DOKR : Comment, en tant que Champion OKR, pilotes tu la méthodologie OKR chez Keyrock ?


KdP : je fais une réunion hebdomadaire avec les chefs d'équipe durant laquelle on aborde les OKR. En 4 semaines, je peux ainsi rencontrer l'ensemble des chefs d'équipe et avoir une vue globale sur l'avancement de leurs OKR.


DOKR : Quel est votre OKRscore actuel ?


KdP : Mon OKRscore est de 4,1 sur 5

NDLR : L'OKRscore© est un nouvel outil exclusif développé par DOKR pour évaluer le niveau de maitrise de la méthodologie OKR d'une organisation. Il se base sur la moyenne des OKRscores© individuels. Nos clients peuvent ainsi évaluer l'évolution de leur maitrise de la méthodologie, notamment lors des réunions rétrospectives.



DOKR : Quels sont les aspects de la méthodologie qui restent encore « challenging » à l’heure actuelle ?


KdP : Disposer de la bonne jauge par rapport au nombre d'objectifs reste compliqué pour tout le monde, y compris pour moi.


C'est à mon avis lié à la très forte interdépendance que nous avons entre les équipes. Cela nous amène parfois à définir trop d'OKR pour certaines équipes et pas assez pour d'autres.


Une meilleure préparation de l'alignement entre les équipes ayant des objectifs interdépendants aiderait certainement à atténuer ce problème.


Pour le reste, la compréhension, l'utilisation et la manière dont le process OKR vit, c'est devenu beaucoup plus clair pour tout le monde.


DOKR : Vous venez de généraliser la mise en place des KPI au niveau des équipes de Keyrock SA. Comment cela se passe-t-il ?


KdP : Certaines équipes ont toujours eu des KPI et disposent d'énormément de données, car c'est le cœur de notre business.


On souhaite à présent généraliser l'utilisation de KPI à toutes les équipes et l'on est donc actuellement dans une phase de création d'historique des données. On fixera par la suite des objectifs sur ces KPI.


DOKR : sur une échelle de 1 à 10, à combien recommanderiez vous DOKR à d’autres organisations ?


KdP : 10 :-)

 

A propos de Keyrock


Keyrock soutient la croissance et l'adoption des technologies les plus innovantes dans le domaine des actifs numériques. Ils déploient des technologies de création de marché exclusives et hautement évolutives afin de créer des marchés de capitaux plus justes et plus efficaces. En savoir plus : keyrock.eu

 

100 vues0 commentaire

Comments


bottom of page