L'histoire des OKR : du « Management by Objective » à Google, en 5 dates clés

Mis à jour : mai 28


Si la popularisation des OKR par Google est récente, cette méthodologie se base sur des concepts de management des années 50. Points sur l’histoire des OKR.


L'histoire des OKR

La méthodologie OKR ne date pas d’hier, elle est même relativement ancienne et résulte d’une évolution du Management By Objective (MBO) inventé dans les années 50.


Il faut attendre le début des années 2010 pour que la méthodologie OKR se popularise, grâce à une vidéo expliquant les OKR chez Google.


Découvrez leur histoire en 5 dates clés :

L'histoire des OKR

Note : slide extrait de notre module de formation " initiation à la méthodologie OKR "


1954 : premier pas dans l’histoire des OKR avec le « Management by Objective » (MBO)


Peter Drucker - dans son livre The Practice of Management - invente le « Management By Objective » (MBO), une étape dans l’histoire des OKR tels que nous les connaissons.


Son approche vise à rapprocher les objectifs des employés de ceux de la structure à laquelle ils appartiennent. Il parle déjà de l’importance de mettre en place des objectifs « stimulants » et « motivants » en impliquant les collaborateurs.




" Le Management par Objectif est efficace si vous connaissez les objectifs. Mais 90% du temps vous ne les connaissez pas " . Peter Drucker

1968 : L’histoire des OKR évolue avec « l’Intel Management By Objective » (iMBO)


Andy Grove, dirigeant d'Intel, adapte le MBO en un protocole déjà assez proche des OKR que nous connaissons actuellement, baptisé Intel Management By Objective (iMBO).


Il joue un rôle clé dans l’histoire des OKR car il est considéré comme l'inventeur de la méthodologie. Celle-ci lui a en effet permis de mobiliser son équipe pour transformer sa petite entreprise en un monument de la technologie moderne.




" Il y a tellement de personnes qui travaillent tellement dur pour au final ne réaliser que très peu de choses" . Andy Grove

Note : il existe aujourd’hui des types de KR additionnels au KR de type "milestone" dont parle Andy Grove.


1974 : Les « Objective & Key results » (OKR), la concrétisation dans l’histoire des OKR

En 1974, John Doerr est engagé chez Intel et y apprend la méthode, désormais rebaptisée OKR, auprès de son mentor Andy Grove. Il quitte Intel en 1981 pour le fond d'investissement Kleiner Perkins et l’histoire des OKR prendra un tournant grâce à lui.


En 2018, il s’essaie à formaliser la méthodologie en publiant "Measure What Matters", ouvrage de référence en matière d'OKR (mais malheureusement non-exempt d'illogismes assez perturbants)



" Avoir des idées est facile. C'est leur exécution qui fait la différence ". John Doerr


1999 : Les OKR arrivent chez Google


Kleiner Perkins investit chez Google et John Doerr transmet, tel un cadeau, la méthodologie OKR aux deux fondateurs : Larry Page and Sergey Brin. C’est la rencontre entre les OKR et Google :

" Pourtant, j’ai les processus en horreur, mais les bonnes idées assorties d’une exécution remarquable font des miracles, et c’est bien ainsi que je considère les OKR (…) Les OKR nous ont aidés, plusieurs fois, à multiplier notre croissance par 10 ". Larry Page, cofondateur de Google
gif

Et l’histoire des OKR continue : Google utilise toujours la méthode pour l'ensemble de ses 125.000 employés à travers le monde.


2012 : Les OKR se popularisent grâce à Google


L’histoire des OKR se fait connaître du grand public avec Rick Klau de Google. Celui-ci explique en détails, dans une vidéo, la manière dont Google utilise la méthodologie OKR. Cette vidéo dépasse à présent le million de vue :


Note : dans une série de tweets (assez discrets), Rick Klau corrigera certains des concepts expliqués dans cette vidéo. Il ne faut donc en aucun cas les appliquer sensu stricto.


Les OKR chez Google inspirent : depuis 2012, des milliers d'organisations ont implémenté les OKR avec succès.


Méthodologiquement, les OKR ont encore gagné en pragmatisme et cohérence : leur utilisation intensive a permis de corriger certains illogismes des premiers ouvrages.



Vous souhaitez faire entrer votre entreprise dans l'histoire des OKR et éviter les pièges de la méthodologie ? Contactez-nous