Erreur n°2 : se fixer trop de bonnes résolutions sans avoir un cap au delà d'un an (vidéo)

Dernière mise à jour : 8 janv.



Comme l'exprime Dan Montgomery dans le titre de son livre "Start less, finish more", limiter le nombre de ses résolutions, c'est augmenter ses chances de les réaliser.

Start less, finish more !

Pour tenir ses bonnes résolutions annuelles, il faut faire le tri ! Utilisez pour cela la fameuse matrice d'Eisenhower afin de classer vos résolutions selon leur importance et leur urgence.


Mais encore faut-il savoir par rapport à quoi s'applique cette importance et urgence ? Pour répondre à cette question, il faut se projeter plus loin qu'une année et réfléchir à ce que vous voulez devenir ou réaliser dans un futur plus ou moins lointain. C'est ce qu'on appelle sa vision personnelle. Cette "macro-résolution" à long terme vous permet d'éviter les frustrations à court terme et d'avoir le loisir de corriger le tir en fin d'année prochaine, plutôt que d'abandonner vos résolutions en cours de route.


Vous devez avoir des objectifs à long terme pour éviter d’être frustré par des échecs à court terme. Charles C. Noble

Ainsi, si votre "macro-résolution" est d'être capable de faire un triathlon Ironman dans les trois ans ou acheter une maison dans 5 ans, la sélection de vos bonnes résolutions annuelles sera très différente :


Choisir, c'est renoncer !

En plus d’être alignées avec votre vision personnelle, les résolutions sélectionnées doivent être réalisées en une année, en plus de toutes vos activités courantes professionnelles ou personnelles. Si cela vous semble encore trop ambitieux, n'hésitez pas à être encore plus sélectif.




 

Cette approche, ici adaptée aux bonnes résolutions, se base sur la méthodologie OKR. qui est utilisée depuis des années par de nombreuses entreprises de renom.

Intéressé d'utiliser cette méthodologie pour votre entreprise? Contactez-vous

 




49 vues0 commentaire